Sur la vitalité de l'infinitif roman

Autores

  • Marek Gawelko KUL - Katholieke Universiteit Leuven/Lovaina - Bélgica

Palavras-chave:

Infinitif, Fréquence, Emploi différencié, Roman, Germanique, Slave,

Resumo

La vitalité de l'infinitif varie relativemant peu d'une langue romane à l'autre. Elle est la plus grande en portugais. Au contraire, l'infinitif roumain se caractérise par une faiblesse exceptionnelle, ce qui est un trait balkanique. Le cas du roumain à part, les langues romanes peuvent être traitées en bloc et opposées à des langues telles que l'anglais, l'allemand ou le polonais. L'infinitif de celles-ci présente une fréquence plus limitée et un emploi moins différencié que l'infinitif de celles-là. Seule la dernière étape du développement de l'infinitif indo-européen, laquelle se caractérise par la tendance nominale, est mieux représentée em allemand que dans n'importe quelle langue romane.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Como Citar

GAWELKO, M. Sur la vitalité de l’infinitif roman. ALFA: Revista de Linguística, São Paulo, v. 49, n. 2, 2005. Disponível em: https://periodicos.fclar.unesp.br/alfa/article/view/1453. Acesso em: 13 jun. 2024.

Edição

Seção

Artigos Originais