Sur la vitalité de l'infinitif roman

Autores

  • Marek Gawelko KUL - Katholieke Universiteit Leuven/Lovaina - Bélgica

Palavras-chave:

Infinitif, Fréquence, Emploi différencié, Roman, Germanique, Slave,

Resumo

La vitalité de l'infinitif varie relativemant peu d'une langue romane à l'autre. Elle est la plus grande en portugais. Au contraire, l'infinitif roumain se caractérise par une faiblesse exceptionnelle, ce qui est un trait balkanique. Le cas du roumain à part, les langues romanes peuvent être traitées en bloc et opposées à des langues telles que l'anglais, l'allemand ou le polonais. L'infinitif de celles-ci présente une fréquence plus limitée et un emploi moins différencié que l'infinitif de celles-là. Seule la dernière étape du développement de l'infinitif indo-européen, laquelle se caractérise par la tendance nominale, est mieux représentée em allemand que dans n'importe quelle langue romane.

Downloads

Edição

Seção

Artigos Originais