Solitude et humanisme: Breuil, Anouilh et Sartre dans le Diário Crítico de Sérgio Milliet

Laura Taddei Brandini

Resumo


Cet article porte sur l’étude de l’humanisme dans les essais et les critiques de Sérgio Milliet, rassemblés dans le Diário Crítico, selon une acception particulière : comme une arme de combat contre la solitude de l’homme moderne. Dans ses textes, le critique brésilien définit la place de l’homme dans le monde en crise à partir des lectures des oeuvres de Roger Breuil, Jean Anouilh et Jean- Paul Sartre, où il puise une attitude stoïque dans les figures de Brutus, Antigone et Hugo. Ces personnages inspirent l’idéal d’un comportement humain privilégiant les valeurs intemporelles telles la loyauté envers une personne aimée (Antigone), un régime (Brutus) ou une idéologie (Les Mains sales). En ressort l’association opiniâtre entre l’humanisme et le stoïcisme au nom d’un monde en construction.


Palavras-chave


Humanisme; Stoïcisme; Sérgio Milliet; Critique; Relations Brésil- France;

Texto completo:

PDF (Français (France))


E-ISSN: 2526-2955